Personnes seules partner

On sait maintenant pourquoi les gars de Gaboom Films (Jokes de Papa, "Fucke you") se sont séparés...

2020.07.09 09:43 HeelyTheGreat On sait maintenant pourquoi les gars de Gaboom Films (Jokes de Papa, "Fucke you") se sont séparés...

Kévin Marquis a fait partie des dénonciations du jour. Il a publié une vidéo.
https://www.facebook.com/kevinmarquisss/videos/280955753008258/
Après visionnement, je me sentais mal pour le gars. Me disait bon, y'a fait des erreurs de jeunesse, ça arrive, etc... jusqu'à ce que je lise ceci, de son ancien partner de Gaboom..
https://www.facebook.com/skradz/posts/10158233863317570
Je recopie ici, au cas.
Je pense que j’ai enfin le courage de dénoncer une personne qui a été TOXIQUE dans ma vie. Avec cette vague de dénonciations, mes amis m’écoutent enfin à propos de cet individu.
Je parle de mon ancien collègue Kévin Marquis. Je vais m’en tenir aux faits, aux choses qu’il m’a fait vivre personnellement et des choses qu’il a fait à certaines personnes qui sont proches de moi. Il a déjà eu une accusation par le passé. Il a réussi à s’en sortir en manipulant son entourage.
J’ai eu une amitié avec cette personne qui a duré presque 10 ans. Pendant ces années, j’ai vécu des pétages de coches et de la violence verbale. Il a passé 10 ans à s’excuser et à chaque année, il me disait à quel point il était devenu une meilleure personne.
On a fait pleins de belles vidéos ensemble, mais vous n’avez jamais vu à quel point il était CONTRÔLANT. Il perdait patience et levait le ton constamment. Heureusement? Je n’étais pas toujours seul, donc d’autres personnes en sont témoins. C’était supposé être le fun faire des vidéos sur Youtube, mais malheureusement, j’étais avec la mauvaise personne pour ça.
Cette personne qui a fait une vidéo dénonçant l’agression contre les femmes m’a aussi déjà dit:
  • Que 2 de ces ex étaient complètement folles (puis plusieurs autres femmes aussi)
  • Que l’amour gars-fille existe pas. Les gars veulent juste fourrer
  • Les blondes de ces amis les contrôlent, elles les tiennent par les couilles
  • Une femme qui fait un trip à trois est une salope (ça fait longtemps celle-là)
Cette personne voulait pas que ces blondes publient des photos sexy d’eux ou parler à d’autres gars, parce que les gars veulent juste fourrer avec elles.
Cette personne, qui a couché avec NOMBREUSES femmes en couples, se calissant totalement des conséquences.
Ben ironique, que pendant que j’écris ce texte, il sort une vidéo d’excuse. Il s’excuse pour les mauvaises choses qu’il a fait ‘’par le passé’’. Je sais pas mais ça fait pas si longtemps qu’il a essayé d’attoucher la blonde à son ami, qui était complètement saoule et inconsciente.
J’ai parlé à plusieurs personnes qui me CONFIRMENT qu’il a été manipulateur, qu’il les a traité comme d’la marde et qu’il faisait des solides petages de coches.
À cause de lieu, j’ai été plusieurs mois en thérapie, j’ai fait de l’anxiété, j’étais incapable de gérer ce qu’il a fait.
Si ce n’étais pas assez clair, Kevin Marquis s’excuse aussi souvent qu’il change de bobettes.
#CANCELKEVINMARQUIS
Si jamais vous avez des histoires similaires avec cet homme, vous pouvez venir m’en parler en privé.
Pas un fan du cancel culture, mais dans ce cas-ci... en effet... #cancelkévinmarquis
submitted by HeelyTheGreat to Quebec [link] [comments]


2020.05.25 23:24 infofrance La France se prépare à une vague de licenciements et de faillites sans précédent

Les entreprises les plus touchées par la crise ne résisteront pas au choc. Des milliers de plans sociaux, avec des cortèges de suppressions d’emplois à la clé, sont redoutés à la rentrée.
Même si le gouvernement injecte chaque mois des dizaines de milliards d’euros pour tenter de sauver l’économie tricolore, il ne pourra éviter l’inévitable: la multiplication des licenciements et plans sociaux dans les entreprises qui ne résisteront pas à la plus forte récession depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque la France s’est confinée en mars, Emmanuel Macron avait pourtant annoncé qu’«aucune entreprise» ne serait livrée «au risque de faillite». Mais voilà, en cette phase de déconfinement progressif, l’exécutif prépare désormais les esprits au contraire. «Il y aura des faillites et il y aura des licenciements dans les mois qui viennent» , a ainsi averti le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire au micro d’Europe 1, la semaine dernière.
Pour l’heure, la vague de licenciements n’a pas encore submergé l’économie française. Du 1er mars au 17 mai, seuls 53 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) ou plans sociaux — obligatoires dans les entreprises de 50 salariés minimum, à partir de 10 licenciements — ont été initiés, pour 2853 suppressions de postes. Le nombre d’inscrits à Pôle emploi a certes, progressé de 7,1% en mars mais cela s’explique essentiellement par le non-renouvellement des contrats courts ou des reports d’embauches.

Les avocats sollicités

La France semble donc jusqu’à présent épargnée par les licenciements. Et pour cause, l’économie s’est retrouvée pendant deux mois dans une forme de léthargie largement entretenue par l’État. L’exécutif a mis sous perfusion plus d’un million d’entreprises, avec son plan d’urgence de 110 milliards d’euros qui inclut le très coûteux dispositif de chômage partiel. Ces actions, qui pèsent lourd pour les finances publiques, ont permis d’éviter «une vague massive de licenciements», avançait fin avril la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Mais le plus dur reste à venir. Bon nombre de personnes mises à l’arrêt et dont la rémunération a été subventionnée par de l’argent public — un salarié sur trois dans le privé! — risquent maintenant de perdre leur emploi.
II y aura des licenciements, c’est certain. Mais aujourd’hui, on ne peut pas en connaître l’ampleur
François Asselin, président de la CPME
«Tous les indicateurs montrent une chute de la production très forte, des trésoreries très atteintes et des répercussions sur l’emploi. Je crains que les licenciements en nombre soient inévitables», juge Raymond Soubie, président du cabinet de conseil en ressources humaines Alixio et ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. «II y aura des licenciements, c’est certain. Mais aujourd’hui, on ne peut pas en connaître l’ampleur», confirme François Asselin, président de la CPME. Il n’empêche, les employeurs n’ont pas attendu longtemps pour se tourner vers les avocats. «Dès le début du confinement, des entreprises m’ont sollicitée pour préparer des plans sociaux dans les secteurs les plus touchés, comme la restauration et l’hôtellerie», confie Isabelle Mathieu, avocate associée chez Daem Partners.
e véritable coup de massue pourrait arriver dans les prochaines semaines, après la diminution progressive de la voilure du chômage partiel dans les secteurs dont l’activité a pu redémarrer. «La phase la plus difficile est devant nous car il va falloir sortir du chômage partiel. L’État va continuer de faire fonctionner le dispositif mais sans maintenir le niveau d’aides actuel. Le choc va donc être très fort sur les entreprises et sur les salariés», juge Raymond Soubie. Petit à petit, les employeurs touchés par la crise vont devoir assurer financièrement les salaires et les charges de l’entreprise sans pour autant retrouver un niveau normal d’activité.

«Crises de liquidité»

«Dans cette phase de redémarrage, les entreprises pourraient être confrontées à de véritables crises de liquidité», prévient Hector Arroyo, partner en restructuration au sein du cabinet Baker McKenzie.
Lors de la crise de 2008, les plans de sauvegarde avaient bondi et s’étaient étendus sur près de dix-huit mois. On en comptait 1052 en 2008 puis 2241 en 2009. Cette fois, c’est à partir de la rentrée de septembre que l’hécatombe est attendue. Pour les entreprises déjà affaiblies, notamment par la crise des «gilets jaunes» puis par les grèves contre la réforme des retraites, les licenciements individuels et les plans sociaux s’annoncent difficilement contournables. Pour preuve, les enseignes comme André, Naf Naf et Alinéa ont déjà été placées en redressement judiciaire. De son côté, Renault devrait tenir, jeudi prochain, une réunion de crise avec les syndicats. «Quant aux entreprises qui ont réussi à maintenir la barre grâce aux aides de l’État, elles attendent au minimum la rentrée avant de prendre la décision de licencier ou pas. Elles souhaitent voir si leur activité va suffisamment reprendre et à quelle échéance», précise Deborah David, avocate associée au cabinet De Gaulle Fleurance et associés.
Il reste que le gouvernement, qui a apporté un soutien financier massif, ne validera certainement pas des plans sociaux les yeux fermés. Bien au contraire. «Depuis la loi El Khomri, les licenciements économiques sont plus souples. Toutefois, les entreprises qui ont perçu des aides de l’État risquent de devoir sérieusement justifier leurs plans sociaux», avertit l’avocate Isabelle Mathieu. Conscient du risque, le ministère du Travail assure travailler actuellement à de nouveaux dispositifs en amont des PSE pour limiter les licenciements.

Des APC par prévention

Pour l’heure, certaines entreprises essaient surtout préventivement de se réorganiser pour justement éviter des procédures de licenciement lourdes et coûteuses. Et, «l’accord de performance collective (APC) est le meilleur outil qui permet de s’adapter face à une crise conjoncturelle», estime Deborah David. Prévus dans les ordonnances Pénicaud, les APC signés à la majorité des syndicats offrent la possibilité aux entreprises de revoir temporairement les conditions de travail des salariés. «Avec les APC, on peut descendre jusqu’au smic mais ça ne se passe jamais comme ça. On vient plutôt raboter des RTT, augmenter la durée du travail, ou faire travailler quelques jours fériés», précise Olivier Angotti, avocat associé chez FTMS.
«Le dialogue économique sera clé sur les efforts à consentir pour le maintien de l’emploi et il sera fondamental de connaître les intentions des employeurs, avertit déjà Marylise Léon, la secrétaire générale adjointe de la CFDT. Et les PSE doivent être le dernier recours.» Voilà qui est dit.
submitted by infofrance to u/infofrance [link] [comments]


2019.07.29 21:17 MarkdownShadowBot Removed comments/submissions for /u/catpace

Hi catpace, you're not shadowbanned, but 22 of your most recent 100 comments/submissions were removed. They may be removed automatically by spam filters and not necessarily by human moderators.
Comment (1pts) in france, "Je suis le seul ici à trouver que le monde est devenu trop...", (30 Jul 19):
Tu peux remercier les gauchistes et autres libérateurs de moeurs de ces 50 dernières années.
Il y a plus aucune règle, c'est le chaos total. Si t'es beau et que t'es en bonne santé profites en, sinon...
Comment (1pts) in france, "L’humanité vit à crédit à partir du 29 juillet... mais la...", (30 Jul 19):
C'est évident que c'est du grand n'importe quoi. Allez faire les courses tout les rayons sont remplis et personne ne meurs de faim.
Si il y avait vraiment plus de ressources on crèverait tous.
Comment (1pts) in france, "Le Belem", (30 Jul 19):
J'ai l'impression que c'est du rendu 3D, je peux pas croire que c'est une photo. L'eau ne ressemble pas à ça dans la vraie vie.
Comment (1pts) in france, "En Roumanie, le meurtre sordide d’une jeune fille suscite...", (30 Jul 19):
Merci les socialistes d'avoir ruiné un énième pays dans ce monde
Comment (1pts) in france, "Brésil : comme promis, Bolsonaro accélère la déforestation...", (30 Jul 19):
Tant mieux. T'as déjà vu des documentaires sur les bestioles horribles qui vivent dans ces forêts ? En tant qu'arachnophobe et ophidophobe je suis très heureux que ces horribles espèces vont être exte...
Comment (1pts) in france, "Lundi Touche Pipi - No Zob in Job", (30 Jul 19):
Quand je vois ce genre de topic je me dis vivement le grand remplacement par les musulmans. Vous êtes des dégénérés.
Comment (1pts) in france, "Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes...", (29 Jul 19):
c'est n'importe quoi cette mesure, si il y avait plus de ressources on crèverait tous de faim
Comment (-17pts) in medicine, "This college dropout was bedridden for 11 years. Then he...", (28 Jul 19):
the so called doctors and students on this sub should see and learn from this
you are all arrogant losers and you don't understand anything, you just learn definitions. any doctor these days could be...
Comment (-13pts) in france, "I have been dreaming about studying in France for so long,...", (28 Jul 19):
French don't want white people, they want arabs and africans so that we can become more "colorfoul" nation
Comment (1pts) in news, "College dropout was bedridden for 11 years. Then he...", (28 Jul 19):
He obviously had some money and social skills to do what he was able to do. The problem is most cases of weird chronic fatigue conditions comes with anxiety and depression. It would be impossible to d...
Comment (-4pts) in france, "[ASKFRANCE] Je ne suis pas vacciné, que dois-je faire?", (22 Jul 19):
Sujet financé par le ministère de la santé?
La réponse à cette question est tellement obvious (aller voir un médecin), il faut soit être attardé soit être payé et j'ai déjà vu ce genre de sujet sur d...
Comment (0pts) in france, "Vous saurez apprécier le choix de t-shirt du maire de...", (17 Jul 19):
le coquin s'est entouré de beurettes, il a du bon goût
Submission in france, "Ce sub va de plus en plus à droite", 0pts (15 Jul 19)
Comment (0pts) in flightsim, "microsoft flight simulator's clouds aren't that beautiful", (14 Jul 19):
it may not be ugly for low iq people with low attention to detail but it is to me
Comment (-1pts) in france, "I need help from French guys", (14 Jul 19):
french women love to cheat their partners with strangers, you could easily find some to have fun with you
Comment (-1pts) in flightsim, "microsoft flight simulator's clouds aren't that beautiful", (14 Jul 19):
can't you see the grains ? you may have a problem with your eyes
Comment (1pts) in france, "Just me, an American (guy with glasses), enjoying a glass...", (29 Jun 19):
so if I understand well your mum cucked your father with a french dude and you're proud ?
Submission in france, "le centre ville c'est réservé aux gens beaux et heureux qui sont en couple", 0pts (29 Jun 19)
Submission in france, "Je suis dans ma voiture avec la clim à fond", 0pts (28 Jun 19)
Comment (1pts) in france, "L'Arabie saoudite décapite en masse", (26 Apr 19):
c'est qd qu'on va nuke ce pays de merde ? et aussi les cartels d'amerique centrale
Comment (1pts) in zerocarb, "Zero Carb...Lactose Intolerance Gone?", (03 Jan 19):
In my opinion milk is an extremely important part of carnivore diet, for getting enough fats and especially for people who need to gain weight. I also thought I had issues with it, then I discovered t...
Comment (1pts) in politics, "Teachers quit their jobs in record numbers during 2018", (31 Dec 18):
Good. Less liberal propaganda. Home schooling is the future.
Bot here. My home is at /CommentRemovalChecker - check if your comments/submissions have been silently removed!
Help us expose and stand up to social media bias and censorship!
submitted by MarkdownShadowBot to CommentRemovalChecker [link] [comments]


2018.03.05 11:58 Amiral_Poitou [Lundi Playlist] EUREDDISION - Sélection Nationale (FRANCE)

#Eureddision : National Playlist (no vote)
Salut les amis ! L'Eureddision c'est comme l'Eurovision sauf que pas du tout. Ici on parle d'élire l'ultime musique pan-européenne de l'année. Vous avez l'entraînement tous les lundi, aussi je vous fais confiance pour que la Patrie Glorieuse emporte le titre. L'objectif officiel est la découverte des langues et cultures, mais on ne se cachera pas nous devons au moins avoir plus de vote que les anglais.
CEtte semaine on fait juste une playlist avec toutes vos propositions, on votera la semaine prochaine ! C'est une façon de garantir que vous écouterez les propositions et d'éviter les phénomènes de "premier arrivé, premier servi".
Je déclare la phase de sélection nationale de l'Eureddision ouverte !

REGLES

Les chansons proposées doivent respecter les stipulations suivantes :
Merci de respecter le format habituel des Lundi Playlist :
 * [**Artist** - *Title*](link) (genre) "Little text to describe the song and explain why it should be selected - username" 
Merci à tous de votre participation !

Retrouvez d'autres playlists sur /lundiplaylist

Playlist Actuelle

[Playlist YOUTUBE]()

  • Myth Syzer ft. Ichon & Bonnie Banane - Le Code (New RnB) "Quelle surprise, Le Code, ici ! La meilleure prod du game, des artistes à fond dans le délire, un texte qui en plus rien à faire : c'est un 20/20. Grosse claque qui a fait vibrer la hype de 2017 en France - /u.amiral_poitou"
  • Camille - Je ne mâche pas mes mots (Chanson) "Camille, qui revient quatre ans après son second opus pour le plus grand bonheur des amateurs de chanson. Jouant avec les mots et les formes de la chanson populaire, Camille cuvée 2017 c'est un grand OUÏ - amiral_Poitou"
  • Miel de Montagne - Pourquoi Pas (Sugar Electro) "Petite sucrerie idéale pour un matin gris - Todd_superstar"
  • Stupeflip - Stup Virus (Stupeflip) "Le Crou quitte sa grotte grisé par le grisbi, gros son d'grossiste - amiral_Poitou"
  • Lomepal - Malaise (Rap de ouf) "Rap bruxellois de paris, Lomepal c'est l'ego trip d'un minable, le récit de la teub. Un des meilleurs rappeurs du game. Ses derniers sons sont des claques (Au Sol) - Amiral_poitou "
  • Georgio - Peu importe l'avenir (Rap) "Rappeur qui monte petit à petit, un mec très cultivé, qui a un vécu à nous faire parvenir. Un bon flow et une belle plume. Il est passé chez Ruquier, sont itw vaut le détour. - 3NicoP3"
  • Gaël Faye - Tôt le Matin (Rap) " Lauréat du prix Goncourt Lycéen, ce mec est une pépité. Une voix et une plume à découvrir et à savourer. - 3NicoP3 "
  • Stupeflip - Understup (Stupetruc) "Parce que la France c'est pas juste des joueurs d'accordéons, ça peut être sympa de montrer un peu aux autres que tout le monde n'est pas si mignon ici bas. - Facethetruthbiatch"
  • Vendredi sur MerLarme à Gauche (Electro Pop?) "A melancholic song about a woman discovering her partner is cheating on her. Joyful beats with sad lyrics. - organichewn "
  • Bagarre - Béton armé (Musique de club) "Une certaine fraicheur à la française et des jeux sur les mots qui font que ça peut être un morceau intéressant à exporter. - guorblam"
  • AUTRANS - La Paix (Musique de club aussi je pense ?) "Plus de boumboum que le titre précédent, mais même délire autour de la langue - guorblam"
  • Lorenzo - Carton Rouge (Rap) "Parce que c'est toujours marrant. Parce que c'est la province. - guorblam "
  • Aloïse Sauvage - Aphone (Musique de club aussi ?) "Un jeu sympa sur les textures de la voix et les alliterations - guorblam "
  • Hyacinthe - Le regard qui brille (Rap) "Sex sells. au delà de ça, Hyacinthe a un flow vraiment particulier et le contraste avec Ammour fait quelque chose d'agréable et simple à écouter. - guorblam "
  • Hugo TSR - REI (Rap) "Très bon rap conscient, dans la lignée de ses albums précédents. Grosse instru (ok ça change pas beaucoup de ce qu'il a pû produire précédemment), super flow et lourdes punchlines. Abilbelnarqaw "
  • Feu Chatterton! - Souvenir (Rock)
    "Après un excellent album en 2015, Feu Chatterton! revient avec un album en 2018. L'album n'est pas encore disponible (il sort le 9 mars), mais la chanson a été dévoilée fin 2017. Comme d'habitude avec eux, la chanson est pleine de contraste, la voix remplie d'émotions, et les textes très travaillés. - diyod"
  • Eddie de Pretto - Random (rap, chanson française) "Une petite bombe, le mec a un flow et une voix de fou transcendanceultime"
  • Stupeflip - The antidote "Parce qu'on sait tous que seul Stupeflip a la force de terroriser la population européenne et par là même d'instaurer une nouvelle ère, mais qu'on ne peut gagner l'Eurovision qu'avec une chanson un tant soit peu joyeuse, alors The Antidote."
  • Oktobre - L'héritage
    "Pour les amateurs de chansons douces-amères - taoyx"
  • Position Parallèle - Quelques Aiguilles (Synthpop)
    "De la synthpop (ou coldwave?) très minimaliste, avec un clip bien chelou. Bizarrement c'est vachement bien, pour un groupe très peu connu (la vidéo a 735 vues). La chanson a été publiée sur l'album "En garde à vue", sorti fin janvier 2017. - diyod
  • Ultra vomit - évier metal - metal parodique "Ultra vomit c'est le métal pour ta maman et ta grand maman" Alexkidd777
  • KKC Orchestra - Ulysse (Hip-hop/Electro) "Un groupe de Montcuq qui a fait une tournée en Chine en 2017 et qui en a profiter pour cliper un morceau qui sera peut-être sur leur nouvel album qui sortira en 2018 si tout va bien. - bjko"
  • Askehoug - La Guerre des Animaux (Chanson française) "Extrait de son dernier album "French Kiss", je crois que c'est le premier clip de cet album. C'est de la poésie française comme on en faisait il y a 30 ans, mais avec des musiques plus actuelles, c'est joli c'est tout. - bjko"
  • Ben & Fist - Pas Fini (Punk Rock) "Le punk rock ça marche pas des masses mais voilà un groupe du Gers qui se détache par ses paroles, et un peu parce que j'avais envie de proposer autre chose que du Rap ou de l'electro ! " Zuggira
  • Gaël Faye - Irruption (Rap) "Révélation scène de l'année, il a sorti un petit ep l'année dernière, on espère du nouveau prochainement !"
  • Celeste - Cette chute brutale (Post Hardcore / Sludge / Black-Metal) "Ça manque de rock cette playlist. Un son massif et sombre, chant en français (ça s'entend pas forcément à la première écoute mais les paroles sont ). Le groupe est de Lyon."
  • VALD - Désaccordé "On l'appelle "VALD" ; c'rap de merde, il a allaité. "
  • Magnüm - Tu Pourrais Mourir Demain (Chanson française - Cold wave) "C'est un titre à potentiel. Il peut plaire à un grand nombre de personne par sa musique disco/groove et ses paroles profondes mais accessibles. L'instru est au synthé, c'est de la musique éléctronique, dans la tradition de la scène actuelle française. J'aime la gravité de la voix qui donne une coloration Cold Wave. Le clip joue sur la thématique « casque de chevalier ». Pour ces raisons, ça rassemble autant les souverainistes, que les macronistes rive gauche, les poujadistes, les nihilistes, les épargnants... En somme, un titre bien français. Et rigolo. - marcelpagnul"
  • Lewis OfMan - Le métro et le bus (Electropop) "une bonne guitare crystaline, une basse simple, un petit goût estival sucré de reviens-y, des paroles so parisiennes. Le petit Lewis a été featuré sur la dernière compil Nova, et il se peut qu'il ait un avenir assez prometteur."
  • Darkenhöld - Présence des Orbes (Black metal) "Morceau final de l'album, il évoque pour moi parfaitement l'atmosphère qui s'en dégage: majestueux, onirique, mêlant le black classique avec des touches de dungeon synth, de folk et de heavy. On a l'impression de marcher dans une forêt profonde et mystérieuse,dans laquelle errent des créatures de légende - darkmuffin"
  • Au Champ des Morts - Contempler L'Abîme (Atmospheric black metal) "Le début de la piste est vraiment beau, et les moments les plus calmes ne sont pas sans rappeler Alcest. Le reste, plus classique, est très bien porté par les riffs agressifs de Bayle, membre d'Anorexia Nervosa. - darkmuffin"
  • HÜRLEMENT - Grenadiers (Heavy / Speed) "Difficile de choisir une piste sur cet album tant il est bon. HÜRLEMENT est LE groupe de heavy français du moment, et profite d'un excellent chanteur. Mêlant influences de Sortilège, ADX, Manowar et Running Wild, cette piste est épique. Vive l'Empereur ! - darkmuffin"
  • Tagada Jones - Mort aux cons (Punk Rock) "Un des groupes punk les plus actifs du moment, plein d'énergie, proposant des refrains engagés entraînants qui restent en tête dès la première écoute. - darkmuffin"
  • IGIT - Joie (chanson française) "Un artiste complet digne de la chanson française - Bimazgud"
  • POLO & PAN - Pays Imaginaire (Electro - Pop) "Electro-pop sympa qui rappelle liliclub et fait penser à l'été (en tout cas pour moi). ISPEAKBLABLA
  • Ricky Hollywood - L' amour peut-être (feat. Bertrand Burgalat) (pop) "Musique pointue, la fenêtre grande ouverte..." la classe à la française.
  • Polo & Pan - Coeur Croisé (electro pop) Chanson un peu facile mais qui peut plaire à beaucoup de monde et qui garde un coté french touch.
  • L'Impératrice - Erreur 404 (electro pop) Un super titre un peu disco avec une prod excellente.
  • Mademoiselle K - On s'est laissé [rock] "Un titre rock tirant sur l'électro, mélancolique et lancinant comme une matinée pluvieuse d'automne murmurant les bruits blancs de l'été passé."
  • M ft. Fatoumata Diawara - ManiToumani (Chanson) "Mathieu Chedid revient une nouvelle fois du Mali avec plein d'airs dans la bescae etc 'est très beau, c'est très touchant, je verrais bien cette chanson tout gagner. - Amiral_poitou"
  • M ft. Fatoumata Diawara - Cet air (Chanson) "Encore un gros son de M, cette fois en totale hybridation de culture Parigote et Malienne. Très chouette son."
Madame Monsieur - Mercy "Une jolie chanson engagée sur le sort des migrants, et surtout des enfants, dont on entend trop peu parler." D:<
...

Amiral_Poitou pour l'Eureddision team

submitted by Amiral_Poitou to france [link] [comments]


2017.07.26 01:46 Nothyous Hey, dernière nouvelle de la soirée sur l'ARG!

Bim badaboum bim boum bom. Le 25/07 au soir de nouvelles commandes ont été update. Voici les nouvelles commandes :
Whois aerons : Multiple contacts, multiple – zzkttt – infra-knives, fire, fire! – kkttzztt… Structural – zzrtktt – Sentinels surrounding – zzrttkkt –… Taking us to – zzktt – the harvest circuits glisten – zzktt – not what they seem, not what –
Whois sentinel : They are coming, now. The screams of my friends resonate in every hall, every corner. The Sentinels have found me. I told Nada to leave. I told them what we already know, all of us, in our hearts... we are not alone. Even if I die, even if all that is left of me are these words, Nada will find me again in another universe. Ten just like me, a thousand, a million Travellers... We are not alone, for every soul is many. Even in the face of sixteen, we must declare that we lived. We existed, no matter the horror of the end. They are at my door. I –
Ils arrivent, maintenant. Les cris de mes amis résonnent dans le hall chaque recoin. Les sentinelles m’ont trouvé. J’ai dis à Nada de partir. Je lui ai dis ce que que nous savons déjà, tous, dans notre coeur… nous ne somme pas seul. Même si je meurt, même si tout ce qui reste de moi sont
Glyphs : Something following – zzktt – turn and it’s not there. These caves, I’m – kkttzztt… Exosuit tells me to abandon – zzrtktt – must disable it, I do not plan to survive – zzrttktt – Did not take offer, decided to – zzktt – angered the universe, I know, but I must –
Whois nada : At the mention of the portal, the lights on Nada's mask begin to stutter.
Whois polo : It takes me a moment to realise who I am speaking to. This alien... I have met them before. They are Specialist Polo, the partner of the Korvax Priest-Entity Nada. They are my friends, stewards of an anomalous station located outside of time and space.
Après ceci, le 6eme Glyphe fut débloqué. Nous donnant une image d’un Noeud, et d’un nouveau PDF. Le noeud se nomme “Alpin Butterfly”. Et il est aussi une formule d’un mathématicien, et son nom est Knot. Plus tard, une image d’un signe venant d’un Pays d’Asie est sortis sur le Google Drive sorti précédemment :
Ce signe veut dire “a dream” (Un rêve NDLR) Comme le signe était chinois, alors les attentions se sont portés de ce côté, et ça a amené à un Penseur de nom de Tchouang-tseu, aussi connus sous le nom de Zhuangzi Ce dernier à été choisis car il avait créé un récit nommé “Le rêve du Papillon”
Donc le code du 6eme Glyphe était donc, ZHUANGZI ! Quelques seconde après avoir débloqué le mot de passe, une nouvelle image apparus dans le Google Drive.
Nous pouvons clairement voir 3 personnes, et on ne sait pas vraiment qui ils peuvent être. D'apparence robotique, certain pense que ce sont des voyageurs (les personnes que nous incarnons dans le célèbre je No Man’s Sky). D’autres pense que ce sont la 4eme race dont nous avons parlés plus tôt. Et d’autre pense que ce sont un mélange des deux, alors.. qui sont ils ?!
Une info à prendre avec de grosses pincettes, est que le nom de cette race est peut être “Bellinghton Forf”. (Je ne sais pas si c’est une présente blague des anglais, car ils ne donnent jamais aucunes sources, donc voilà )
submitted by Nothyous to NMSFrance [link] [comments]


2016.05.16 11:02 ShaunaDorothy Il faut défendre les acquis de la Révolution cubaine ! Cuba : la médecine socialisée et la lutte contre le sida (Décembre 2012)

https://archive.is/9cGks
Le Bolchévik nº 202 Décembre 2012
Pendant la 19e conférence internationale sur le sida qui s’est tenue à Washington en juillet, la secrétaire d’Etat [ministre des Affaires étrangères] Hillary Clinton a annoncé que le gouvernement américain s’engageait à ce que « les prochaines générations vivent sans le sida ». Alors que le nombre de personnes atteintes du sida continue d’augmenter aux Etats-Unis et dans le reste du monde, Clinton faisait remarquer : « Si nous voulons sauver des vies, nous devons aller là où se trouve le virus et nous y rendre le plus vite possible. » Elle n’a pas besoin d’aller bien loin. Dans la ville même où se tenait la conférence, le taux d’infection par le VIH a augmenté de 22 % ces six dernières années. Environ 3 % de la population de Washington est infectée. Ce taux est plus élevé que celui de l’Ethiopie et presque égal à celui du Nigeria. Plus de 4 % de la population noire de la capitale des Etats-Unis est atteinte du VIH du fait notamment du taux élevé de consommation de drogue par intraveineuse et du nombre de sans-abri et de prisonniers.
Les statistiques diffusées pendant la conférence par les Centres pour le contrôle des maladies en disent long sur le manque criminel de soins fournis par le gouvernement américain aux personnes infectées. Un quart seulement des 1,1 million de personnes atteintes de la maladie aux Etats-Unis reçoivent un traitement permettant de maintenir la charge virale indétectable. On estime que 20 % des personnes séropositives ne savent même pas qu’elles sont infectées.
Les compagnies pharmaceutiques assoiffées de profits qui sponsorisaient la conférence ont donné la parole au multimilliardaire « philanthrope » Bill Gates, mais elles ne risquaient pas d’inviter des représentants d’un pays voisin ayant l’un des taux d’infection les plus bas au monde et des programmes de traitement contre le VIH/sida parmi les plus efficaces : Cuba. Pour savoir d’où vient la réussite de Cuba en la matière, il fallait assister à un meeting officieux organisé par la députée démocrate Barbara Lee, où a pris la parole le docteur Jorge Pérez, spécialiste du sida à Cuba.
Donald G. McNeil Jr. a décrit en détail dans un article du New York Times (7 mai) les vastes programmes de prévention et de traitement du VIH/sida de Cuba. Il explique dans cet article, « Un régime qui a un ferme contrôle du sida », que les programmes cubains reposent sur le système universel et gratuit d’accès aux soins. McNeil les compare à l’état déplorable des services de santé aux Etats-Unis. En conséquence, remarque McNeil, le taux d’infection à Cuba (0,1 %) est six fois inférieur à celui des Etats-Unis et vingt fois à celui d’Haïti. Malgré des ressources naturelles limitées et l’embargo américain qui asphyxie l’île depuis 50 ans, Cuba a réussi à produire les antirétroviraux dont elle a besoin et elle a mis en place un vaste programme de traitement gratuit incluant le dépistage du sida, la distribution de préservatifs et l’éducation sexuelle.
Le système de santé cubain est renommé ; il est le produit du renversement de l’ordre capitaliste survenu suite à la défaite en 1959 de la dictature de Batista face aux forces petites-bourgeoises de la guérilla de Fidel Castro, en dépit du soutien des Etats-Unis. Le nouveau régime, confronté à l’hostilité féroce des Etats-Unis, signa des accords commerciaux avec l’Union soviétique puis expropria les entreprises américaines. L’ensemble du système bancaire et 80 % de l’industrie avaient été nationalisés en octobre 1960. Ceci marqua la liquidation des capitalistes en tant que classe et la création d’un Etat ouvrier, bien que celui-ci fût déformé dès l’origine par la domination d’une caste bureaucratique dirigée par Fidel Castro, à l’époque, et par Raúl aujourd’hui. Du fait qu’elle réprime politiquement la classe ouvrière et s’oppose à la perspective de la révolution prolétarienne internationale, la bureaucratie est un obstacle à la marche en avant vers le socialisme, c’est-à-dire une société égalitaire basée sur l’abondance matérielle.
Bien que Cuba reste sous-développée et qu’elle soit en proie à la pénurie matérielle, d’énormes avancées sociales ont résulté du renversement de l’ordre capitaliste. La collectivisation des moyens de production et l’établissement de la planification économique centralisée et du monopole d’Etat du commerce extérieur ont permis de donner à tous un travail, un logement et une éducation. L’aide soviétique, tant militaire qu’économique, était indispensable pour assurer un tel développement. Cuba a l’un des taux d’alphabétisation les plus élevés au monde et un système de santé renommé qui envoie des dizaines de milliers de médecins dans le monde pour aider essentiellement des patients pauvres dans le besoin. La mortalité infantile à Cuba est inférieure à celle des Etats-Unis et du Canada. L’avortement est un service de santé gratuit et disponible sans délais. Le réseau d’universités publiques gratuites, comprenant des facultés de médecine, a été étendu dans les années 1970 à l’ensemble des 14 provinces du pays. De telles avancées sont inatteignables dans les pays sous-développés en proie à la domination impérialiste.
Les programmes de traitement de Cuba
Dès 1983, deux ans avant que n’apparaisse le premier cas de VIH à Cuba et à une époque où l’on en savait très peu sur la maladie, la Commission nationale sur le sida avait déjà été mise en place pour éduquer la population. Quand on a compris que le VIH pouvait être transmis par le sang, tous les produits sanguins ont été détruits, une décision très coûteuse. Le dépistage systématique du VIH dans les dons du sang est devenu une politique nationale en 1986. Les personnes recevant des transfusions sanguines ont ainsi échappé à la mort au moment où des milliers d’hémophiles, notamment, mouraient dans des pays comme les Etats-Unis à cause du sang contaminé.
Le virus du VIH est arrivé à Cuba avec le retour des soldats d’Angola. Ils avaient lutté héroïquement pour défendre l’indépendance récemment acquise vis-à-vis du Portugal ; ils s’étaient battus contre des forces locales réactionnaires soutenues par l’impérialisme américain et l’Afrique du Sud de l’apartheid. Plusieurs milliers de soldats cubains ont servi en Angola pendant 15 ans à partir de 1975, repoussant les forces militaires sud-africaines et assurant ainsi également l’indépendance de la Namibie. Ce soutien matériel n’allait pas sans un soutien politique des staliniens cubains aux nationalistes bourgeois du MPLA, qui aujourd’hui encore dirigent l’Angola dans le rôle de larbins corrompus pour le compte des compagnies pétrolières impérialistes.
Les premiers patients cubains atteints du sida – dont la majorité étaient des hommes hétérosexuels – furent mis en quarantaine dans un sanatorium de la province de La Havane en 1986, conformément à une politique de traitement obligatoire mise en place en urgence. En 1989 les patients étaient à nouveau autorisés à rentrer chez eux le week-end auprès de leur famille à condition qu’ils reviennent au sanatorium. Etant donné que le VIH ne se transmet pas par simple contact, la politique de mise en quarantaine s’est avérée inutile en tant que mesure de santé publique. Le programme fut encore modifié en 1993 de sorte que le traitement soit intégralement ambulatoire, c’est-à-dire que les personnes séropositives pouvaient choisir de s’installer dans un sanatorium ou de vivre chez elles. De nombreux patients décidèrent de rester volontairement en sanatorium, tout comme d’autres le font encore aujourd’hui, du fait de l’environnement favorable, des repas et du soutien spécialisé qui y sont dispensés.
Cuba a été précipitée dans les années 1990 dans une crise économique prolongée après la suspension de l’aide par la bureaucratie stalinienne de Moscou à la fin des années 1980, peu avant la destruction contre-révolutionnaire de l’Etat ouvrier dégénéré soviétique. La crise économique aggrava la pénurie et exacerba les inégalités sociales encore présentes à Cuba, dont l’isolement s’accentuait encore. Pourtant, comme l’a remarqué le docteur Pérez, qui dirigea le principal sanatorium pendant 12 ans, « quand le pays se trouvait au plus bas économiquement et que les gens vivaient avec presque rien, nos patients recevaient un régime de 5 400 calories par jour ». (MEDICC Review, avril 2011).
Cuba acheta en 1996 des médicaments antirétroviraux pour les enfants atteints du sida et pour leur mère, au prix de 14 000 dollars (11 000 euros) par personne et par an. A la fin des années 1990, le pays avait commencé à développer ses propres médicaments génériques, et en 2001 le « cocktail » complet d’antirétroviraux était disponible. Les patients séropositifs bénéficient depuis d’un accès total à ces médicaments. 38 enfants seulement sont nés avec le VIH à Cuba, dans une large mesure du fait de la qualité des services prénataux.
Toute personne diagnostiquée aujourd’hui avec le VIH doit assister à un cours de plusieurs semaines qui inclut des informations sur les pratiques sexuelles sans risque et les traitements et régimes alimentaires appropriés ; les participants reçoivent l’intégralité de leur salaire pendant toute la durée du cours. De plus, tous les adolescents reçoivent une éducation sexuelle, y compris sur les maladies sexuellement transmissibles. La réalité est bien différente aux Etats-Unis où l’« abstinence complète » est la seule méthode promue par l’éducation puritaine que reçoivent bon nombre de jeunes, ce qui augmente ainsi les risques de grossesse non désirée et de MST chez ces jeunes.
La brève politique cubaine de mise en quarantaine a été utilisée comme cri de ralliement pour les accusations anticommunistes de violations « des droits de l’homme » à Cuba. Cette campagne était totalement hypocrite : au même moment les Etats-Unis refusaient l’entrée sur leur territoire à plus de 200 Haïtiens séropositifs qui fuyaient la répression politique et les conditions de vie abjectes de leur pays. Haïti a été asservi à l’impérialisme par des invasions et des occupations répétées, ce qui aggrave continuellement la pauvreté profonde du pays. Haïti possède aujourd’hui le taux d’incidence du VIH le plus élevé de l’hémisphère occidental, le sida étant la première cause de mortalité chez les adultes.
Les Haïtiens séropositifs refoulés étaient incarcérés au début des années 1990 dans le tristement célèbre centre de détention américain de la baie de Guantánamo à Cuba. Quand les prisonniers apprirent que le nouveau Président Bill Clinton ne prévoyait pas de lever l’interdiction du territoire américain pour les personnes atteintes du VIH, ils entreprirent une grève de la faim et onze d’entre eux tentèrent de fuir à Cuba proprement dit. Un juge fédéral américain a décrit de la manière suivante les « peines cruelles et inhabituelles » infligées à Guantánamo :
« Ils vivent dans des camps entourés de barbelés […]. Ils sont gardés par l’armée et n’ont pas le droit de sortir du camp, sauf sous escorte militaire. Les détenus haïtiens sont réveillés en plein sommeil lors de ratissages nocturnes effectués par des patrouilles allant jusqu’à 400 soldats en tenue antiémeute. Ils sont enfermés comme des prisonniers et peuvent être mis aux fers sans jugement pour infraction au règlement du camp. »
– « Mère Courage et le coût de la guerre », Partner To The Poor : A Paul Farmer Reader (2010) [Partenaire des pauvres : Textes choisis de Paul Farmer]
Si les Haïtiens séropositifs étaient traités si affreusement par l’impérialisme américain, c’était le reflet de l’indifférence pernicieuse avec laquelle étaient traités les malades du sida aux Etats-Unis mêmes. Quand le sida a été identifié pour la première fois au début des années 1980 aux Etats-Unis, les préjugés religieux et sociaux ont contribué à cataloguer initialement la maladie comme « une maladie d’homosexuel ». Quand elle a commencé à se répandre en particulier dans les ghettos, elle a été stigmatisée aussi comme une « maladie des Noirs pauvres ». Les sommes affectées pendant ce temps par le gouvernement au traitement et à la recherche contre la maladie étaient dérisoires.
Les Etats-Unis ont rejeté en 2001 une offre cubaine d’envoyer du personnel pour participer à un ambitieux programme international de traitement du VIH. Cuba demandait en échange des fonds et des médicaments pour l’île, qui ne peut en importer à cause de l’embargo américain. Le gouvernement Obama a bloqué en 2011 quatre millions de dollars d’aide financière provenant du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et destinés au programme national cubain de lutte contre le VIH/sida. L’embargo américain fait aussi obstacle aux efforts continus de Cuba pour développer un vaccin contre le VIH/sida.
Les programmes de lutte contre le sida du gouvernement américain ont toujours été marqués par des politiques socialement rétrogrades, et ce jusqu’à aujourd’hui. La Maison Blanche d’Obama a adopté et poursuivi le plan du Président des Etats-Unis pour la lutte contre le sida (PEPFAR), établi par George W. Bush en 2003. Ce programme a permis à de nombreuses personnes atteintes du VIH à l’étranger et notamment en Afrique subsaharienne d’avoir accès à une thérapie antirétrovirale. En même temps, le programme subventionnait des organisations religieuses pour promouvoir des codes moraux réactionnaires, tels que l’abstinence sexuelle et la monogamie. Comme le faisait remarquer un spécialiste de la santé américain au Rwanda : « Il se peut que le gouvernement ait réussi à augmenter plutôt qu’à diminuer le nombre de cas de sida en impulsant cette politique motivée en grande partie par la religion » (« Que faire contre les défaillances du PEPFAR ? », Huffington Post, 31 juillet). Les programmes « basés sur la foi » reçoivent un tiers de l’aide financière octroyée par le PEPFAR. Mais ce sont les géants américains de l’industrie pharmaceutique qui en raflent le plus gros morceau.
Les contradictions du stalinisme cubain
C’est la supériorité qualitative d’une économie collectivisée sur le système capitaliste anarchique et orienté vers le profit qui a permis à Cuba de traiter la question du sida d’un point de vue rationnel et scientifique, et de réaliser des progrès considérables en matière d’éducation et autres. Le renversement des formes de propriété collectivisée représenterait un pas en arrière historique, non seulement pour la classe ouvrière cubaine mais aussi pour les travailleurs du monde entier.
La régression, c’est bien ce qui caractérise l’ex-Union soviétique, depuis que la restauration capitaliste a conduit à une énorme misère économique et sociale. La destruction du système public de santé a contribué à une chute historique sans précédent de l’espérance de vie. La tuberculose, qui avait été effectivement éradiquée en URSS, est réapparue en force, notamment du fait de l’augmentation des incarcérations dans des prisons surpeuplées et insalubres. Et, après elle, est venu le VIH/sida. L’augmentation du VIH en Russie est due surtout à des taux croissants de consommation de drogue par intraveineuse, phénomène lié quant à lui à la hausse brutale de la pauvreté. Un médecin russe spécialiste de la tuberculose, cité dans Partner to the Poor, le disait avec éloquence en 1998 : « J’ai passé toute ma carrière de médecin à m’occuper de prisonniers atteints de tuberculose. Nous nous plaignions des pénuries dans les années 1980, mais nous n’imaginions pas à quel point notre situation était bonne à l’époque. Aujourd’hui, il faut lutter chaque jour pour trouver de la nourriture, des médicaments, du matériel de laboratoire, et même pour se chauffer ou avoir de l’électricité. »
Comme nous l’avions dit au sujet de l’Etat ouvrier dégénéré soviétique, c’est le devoir fondamental du prolétariat international de défendre l’Etat ouvrier déformé cubain contre l’impérialisme et les forces contre-révolutionnaires internes. Mais nous ne donnons aucun soutien politique à la bureaucratie stalinienne de Cuba, qui répand l’idée fallacieuse selon laquelle le socialisme – une société d’abondance matérielle – peut être atteint dans un seul pays (et même dans une seule île). Ceci s’est traduit dans la pratique par l’opposition à la lutte pour des révolutions ouvrières dans d’autres pays des Caraïbes et de l’Amérique latine, sans parler des Etats-Unis et des autres centres impérialistes, et par la promotion d’illusions mortelles dans des régimes bourgeois « progressistes », comme le front populaire de Salvador Allende au début des années 1970 au Chili ou le gouvernement d’Hugo Chávez aujourd’hui au Venezuela. Pour défendre et étendre les acquis sociaux à Cuba, il faut lutter pour une révolution politique prolétarienne qui créera un régime basé sur la démocratie ouvrière et dévoué à la lutte pour le socialisme mondial.
Suivant la tradition stalinienne, le régime castriste glorifie le rôle de la famille nucléaire à Cuba. Ceci s’est accompagné, notamment dans les années 1960 et 1970, de la persécution des homosexuels. Les lois pénalisant l’homosexualité, datant de l’ère Batista, n’ont été abrogées qu’en 1979, et celle interdisant l’« ostentation publique », utilisée par les flics pour harceler les hommes homosexuels, ne l’a été qu’en 1987. La tolérance officielle envers les homosexuels s’est accrue depuis, comme l’a montré l’exemple du traitement du VIH/sida. Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes sont depuis les années 1990 les plus touchés par la maladie. Les programmes de santé ont été adaptés pour mettre l’accent sur les relations sexuelles sans risque et pour promouvoir une plus grande acceptation de l’homosexualité. Mais le machisme, toujours très répandu dans l’île et ailleurs en Amérique latine, renforce l’homophobie. Cela n’arrange évidemment pas les choses que les papes catholiques soient accueillis à Cuba (aussi bien sous le régime de Fidel que sous celui de Raúl Castro), où ils propagent leur poison religieux contre-révolutionnaire.
Cuba est aujourd’hui de plus en plus minée par les restrictions sévères imposées à un Etat ouvrier confronté à l’hostilité acharnée de l’impérialisme américain. L’économie en stagnation de Cuba ne s’est jamais vraiment remise de la crise brutale qui a suivi la suspension des aides en provenance de l’ex-Union soviétique. La Havane s’oriente depuis deux ans vers l’application d’un certain nombre de « réformes de marché » ; c’est là le moyen classique par lequel les régimes staliniens, qui excluent la classe ouvrière du pouvoir politique, tentent de corriger les déséquilibres d’une économie planifiée gérée d’une façon bureaucratique.
Dans le cadre d’un régime stalinien, ni les défenseurs des réformes de marché et de la décentralisation ni les partisans d’un retour à une économie plus strictement centralisée ne peuvent offrir une quelconque porte de sortie. Pour aller de l’avant, il faut que les ouvriers cubains balaient la bureaucratie castriste par une révolution politique. Notre article « Cuba : Crise économique et “réformes de marché” » (Workers Vanguard n° 986, 16 septembre 2011) dit les choses sans détour :
« Dirigée par des conseils ouvriers et paysans ouverts à tous les partis qui défendent la révolution, Cuba serait un phare pour les travailleurs dans toute l’Amérique latine et au-delà. La solution ultime au retard économique de Cuba et le seul chemin vers un avenir d’abondance matérielle, d’égalité sociale et de liberté individuelle, c’est la révolution prolétarienne internationale – notamment aux Etats-Unis, bastion de l’impérialisme. Elle ouvrira la voie à une planification rationnelle de l’économie mondiale et à l’organisation socialiste égalitaire de la société. Le corollaire indispensable à cette perspective est la construction d’un parti trotskyste à Cuba, section d’une IVe Internationale reforgée, pour mener la révolution politique prolétarienne jusqu’à la victoire. »
http://www.icl-fi.org/francais/lebol/202/cuba.html
submitted by ShaunaDorothy to FranceLeBolchevik [link] [comments]


2016.03.14 18:16 alimay Open Letter to residents from Ottawa Police Chief Charles Bordeleau

La version française suit
FOR IMMEDIATE RELEASE: Monday, March 14, 2016, 1:00pm Open Letter to residents from Ottawa Police Chief Charles Bordeleau
(Ottawa)—The violence that has resulted in the murder of five young men in 2016 is a heartbreaking cause for concern for our entire community. It has left families grieving and a community searching for answers on how to prevent these crimes.
The individuals responsible for these deaths will be held accountable.
But our overall response as a community must be far broader if we are going to make progress. We must work together to stop these senseless and preventable acts that have left so many young men dead and other young men facing charges.
Every homicide is different but we are seeing a trend where young people, some of them gang members and some involved in lower level criminal activity, are turning to extreme violence to settle even minor disputes.
There is also a clear connection between the local illegal drug trade and this violence. The reality is that the demand for illegal drugs has not decreased and new, street level traffickers are entering this high risk world. Our enforcement efforts continue to target these offenders.
The solution to addressing and preventing this violence must include police, community groups, individual community members and the friends and loved ones of those involved.
That is why I am calling upon our community partners to work with us to find longer-term solutions to the escalation we are seeing. This group includes Crime Prevention Ottawa, The Coalition of Community and Health Resources Centres, the Youth Services Bureau, the John Howard Society and Ottawa Community Immigrant Services Organization.
We need to build on our existing City-Wide Gang Strategy that focuses on programs to dissuade people from violence and gangs, through healthy neighbourhood cohesion, early prevention, intervention, and enforcement.
Any solution must also involve those who know that their friends, sons, brothers or loved ones are armed and involved in crime. We need to hear from them so that we can keep everyone safe. They can provide us this information directly or anonymously through Crimes Stoppers.
We can draw inspiration from other efforts like CeaseFire Halifax. That program is taking a community approach to eliminating violence, in particular gun violence, by working directly with those who run a high risk of becoming or are currently involved in violent activity.
The enforcement activities of the Ottawa Police have been robust. Between 2015 and 2016 our Guns and Gangs Unit alone arrested almost 100 people charging them with more than 1,000 offences. During the same time period we have seized 85 guns, an unprecedented number.
In addition, there is important ongoing and daily work by our Patrol, Neighbourhood, Community and School Resource officers as well as other investigative units.
Our enforcement and prevention will remain strong but we have learned from other communities and successes here in Ottawa that it cannot be our only strategy if we want to succeed.
Jasmine Crescent Community
While we approach this violence from a City-wide view our Service is also focused on the Jasmine Crescent community. The murder of Nooredin Hassan last week was the third in the Jasmine community in one year. A motive has yet to be determined in that homicide.
Before him, Connor Stevenson and Issaiah Clachar were also killed in separate and unrelated incidents. Both of these homicides involved drug trafficking and were targeted. Our Major Crime investigators have solved both murders and young men are facing very serious charges.
After each of these deaths the Ottawa Police increased its involvement in that community. Proactive work by police doubled, community and school resource officers increased their activity and engagement with residents. Our officers asked for and got 24/7 access to both apartment buildings where the Stevenson and Clachar homicides occurred. We also introduced Crime Stoppers to the residents and conducted safety audits. We continue with stepped up patrols and are meeting with residents to talk about how to galvanize and strengthen the community.
We have experienced violence in our communities in the past and we have seen success in stopping it in areas like Banff-Ledbury and Vanier. That success was achieved through community engagement, a willingness from residents for change and a strengthened relationship of trust with the police.
The enforcement efforts of the Ottawa Police will continue.
Neighbourhoods that have seen violence have also seen increased police presence, we are permanently doubling the resources assigned to our Guns and Gangs unit and we continue to work with the Provincial Weapons Unit and other partners to stop illegal guns from coming into this community.
This is a safe city because our community and police work together. This is proven by our crime rates.
But we are challenged by these recent incidents of violence. Through community action, it is a challenge that we will meet together.
CONTACT: Media Relations Section Tel: 613-236-1222, ext. 5366 @OttawaPolice facebook.com/OttawaPoliceService
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE: le lundi 14 mars 2016 13 h 00
Lettre ouverte aux résidents de la part du chef de la Police d'Ottawa, Charles Bordeleau
(Ottawa)—La violence qui a donné lieu aux meurtres de cinq jeunes hommes en 2016 est une déchirante source d'inquiétude pour toute notre collectivité. Cette violence a laissé des familles dans le deuil et une communauté à la recherche de réponses quant à la prévention de tels crimes.
Les auteurs de ces meurtres seront tenus responsables de leurs actes.
Mais notre réponse globale en tant que collectivité doit être bien plus étendue si nous voulons réaliser de réels progrès. Nous devons travailler ensemble pour mettre un terme à ces actes insensés et évitables qui ont laissé derrière eux tant de jeunes hommes morts et d'autres jeunes faisant l'objet d'accusations.
Chaque homicide est différent, mais nous observons une tendance où des jeunes, certains d'entre eux membres de bande, et d'autres impliqués dans des activités criminelles de moindre niveau, se tournent vers une violence extrême pour régler même des différends mineurs.
Il existe aussi une relation évidente entre le commerce local de drogue illicite et cette violence. Dans les faits, la demande de drogues illicites n'a pas diminué, et de nouveaux trafiquants au détail font leur entrée dans ce milieu à grand risque. Nos efforts de répressions continuent de cibler ces contrevenants.
Pour aborder et prévenir cette violence, la solution doit inclure la police, les groupes communautaires, les membres individuels de la collectivité, et les amis et les proches des personnes impliquées.
C’est pourquoi je lance un appel à nos partenaires dans la communauté afin d'œuvrer ensemble à trouver des solutions à plus long terme pour contrer l'intensification que nous constatons. Ces partenaires comprennent Prévention du crime Ottawa, la Coalition des centres de ressources et de santé communautaires d’Ottawa, le Bureau des services à la jeunesse, la Société John Howard et l'Organisme communautaire des services aux immigrants d'Ottawa.
Nous devons faire appel à notre Stratégie existante de lutte contre les bandes de rue à Ottawa, qui mise sur des programmes aidant à détourner les gens de la violence et des bandes, par la voie d'une saine cohésion de quartier et de la prévention précoce, de l'intervention et de l'application de la loi.
Toute solution doit aussi faire appel à ceux qui savent que leurs amis, leurs fils, leurs frères ou leurs proches sont armés et mêlés à des activités criminelles. Ils doivent se manifester afin que nous puissions veiller à la sûreté de chacun. Ils peuvent nous faire part de ces renseignements directement ou sous couvert d'anonymat par l'entremise d'Échec au crime.
Nous pouvons nous inspirer d'autres initiatives, comme CeaseFire Halifax. Ce programme adopte une approche communautaire dans la lutte contre la violence, en particulier la violence liée aux armes à feu, en travaillant directement auprès de ceux qui courent un risque important de devenir impliqués dans des activités violentes, ou qui le sont déjà.
Les efforts de répression déployés par le Police d'Ottawa furent robustes. En 2015 et 2016, notre Unité des armes à feu et des bandes de rue a, à elle seule, fait l'arrestation de près de 100 individus, les inculpant de plus de 1000 infractions. Au cours de la même période, nous avons saisi 85 fusils, un nombre sans précédent.
En outre, un travail quotidien, continu et important est effectué par nos agents patrouilleurs, de quartier et scolaires, ainsi que par d'autres unités d'enquête.
Nos mesures de répression et de prévention demeureront solides, mais nous avons appris, grâce à d'autres communautés comme de nos réussites à Ottawa, qu'on ne peut se contenter d'une seule stratégie si l'on tient à réussir.
Communauté du croissant Jasmine
Tout en abordant cette violence dans le cadre d'une perspective municipale, notre Service se penche aussi sur la communauté du croissant Jasmine. Le meurtre de Nooredin Hassan, la semaine dernière, fut le troisième en un an dans la communauté de Jasmine. Le mobile de cet homicide n'a pas encore été établi.
Avant lui, Connor Stevenson et Issaiah Clachar furent aussi tués lors d'incident distincts et sans rapport entre eux. Ces deux homicides étaient liés au trafic de drogue et étaient des crimes ciblés. Nos enquêteurs des crimes majeurs ont résolu ces deux meurtres, et des jeunes hommes font face à de très graves accusations.
Après chacune de ces morts, la Police d'Ottawa a accru sa mobilisation dans cette communauté. Le travail policier proactif fut doublé, nos agents communautaires et scolaires ont accru leur activité et leur engagement auprès des résidents. Nos agents ont demandé et obtenu un accès en tout temps aux immeubles résidentiels où eurent lieu les homicides de Stevenson et de Clachar. Nous avons aussi présenté Échec au crime aux résidents et effectué des vérifications sécuritaires. Nous poursuivons nos patrouilles accrues et rencontrons les résidents pour discuter des manières de dynamiser et de renforcer la collectivité.
Nous avons connu la violence dans nos communautés par le passé, et nous sommes parvenus à y mettre fin dans des secteurs comme Banff-Ledbury et Vanier. Ce succès fut obtenu par la voie d'une mobilisation de la communauté, une volonté de changement de la part des résidents, et d'un renforcement des relations de confiance avec la police.
La Police d'Ottawa va poursuivre ses démarches en matière d'application de la loi.
Les quartiers qui ont connu la violence ont aussi connu une présence policière accrue. Nous doublons en permanence les ressources affectées à notre Unité des armes à feu et des bandes de rue et nous poursuivons notre collaboration avec l'Unité provinciale du contrôle des armes et autres partenaires en vue d'empêcher les armes à feu illégales d'entrer dans cette communauté.
Notre ville est sûre parce que notre collectivité et notre police travaillent ensemble. Nos taux de criminalité le démontrent.
Mais nous sommes mis au défi par ces récents incidents de violence. Par la voie de l'action communautaire, c'est un défi que nous saurons relever ensemble.
submitted by alimay to ottawa [link] [comments]


Seules les Personnes Ayant une Vision Parfaite Peuvent ... Réflexion de 14h - 7 avril 2020 fight club (replique culte) La femme qui s'est filmée en train d'avoir des relations ... Guidance personnes seules (intemporelle) Pour les Personnes Seules ( 2 choix) - YouTube Les personnes qui préfèrent rester seules sont spéciales d ...

  1. Seules les Personnes Ayant une Vision Parfaite Peuvent ...
  2. Réflexion de 14h - 7 avril 2020
  3. fight club (replique culte)
  4. La femme qui s'est filmée en train d'avoir des relations ...
  5. Guidance personnes seules (intemporelle)
  6. Pour les Personnes Seules ( 2 choix) - YouTube
  7. Les personnes qui préfèrent rester seules sont spéciales d ...
  8. GossipRoom - YouTube
  9. Honoré Durand - YouTube

La femme qui s'est filmée en train d'avoir des relations sexuelles avec son chien évite la prison La femme qui s'est filmée en train d'avoir des relations se... La plupart des oiseaux ne voient pas plus de 5 couleurs. Les mammifères - encore moins, deux ou trois au maximum. Mais il y a une exception : l'œil humain pe... #Santé #Beauté #SEXUALITY - Bienvenue sur Channel Santé tous les jours? Te souhaite une bonne journée !!! - Fane Page: https://www.facebook.com/TopSanteFR - ... Réflexion de 14h du 7 avril 2020 Message de Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec, à l’attention toute spéciale des personnes seules et isolées en ce temps confinement. Mgr ... Pour les Personnes Seules ( 2 choix) Watch later. Share. Copy link. Info. Shopping. Tap to unmute. If playback doesn't begin shortly, try restarting your device. Gossip Room est une communauté sur les réseaux sociaux, créée il y a 7 ans, qui regroupe aujourd’hui des millions de passionnés d’actualité TV, people, série... Enjoy the videos and music you love, upload original content, and share it all with friends, family, and the world on YouTube. Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère ... [email protected] Instant Calm, Beautiful Relaxing Sleep Music, Dream Music (Nature Energy Healing, Quiet Ocean) ★11 - Duration: 3:06:19. Sleep Easy Relax - Keith Smith Recommended for you